BLOGUE

  • CORPS EN MAIN ostéopathie

Améliorer l’équilibre postural pour vos sports favoris

Dernière mise à jour : 12 juil.


À travers un projet de fin d’études en ostéopathie, Frédérique Martel, une ostéopathe de l’équipe de Boucherville, s’est intéressée à la possibilité d’améliorer l’équilibre postural spécifique aux cavaliers en selle anglaise. Quelques séances d’ostéopathie ciblées sur des structures transversales du corps, tels que les différents diaphragmes, ont permis d’identifier une meilleure tenue de la symétrie posturale des trois cavaliers de cette étude de cas.


Les sports équestres présentant de grands défis posturaux, il est intéressant de noter que dans ce projet, l’assouplissement de trois diaphragmes du corps a permis une meilleure stabilisation des inclinaisons latérales des cavaliers. La mesure des degrés d’inclinaison a été relevée, avant et après le protocole de quatre séances ostéopathiques, par la ceinture Core X Equine lors de trois allures : le pas, le trot et le galop. On pourrait déduire qu’une plus grande souplesse des structures formant ces diaphragmes ait bonifié leur sollicitation lors des manœuvres complexes du cavalier. Aussi, une meilleure synchronisation de ces muscles a pu contribuer à maintenir un équilibre latéral plus optimal du tronc des cavaliers de cette expérimentation.

CORPS EN MAIN - OSTÉOPATHIE - SPORTS ÉQUESTRES - POSTURE

Les diaphragmes : vos alliés en adaptation posturale


Il faut savoir que les diaphragmes ont de multiples fonctions dans le corps dont celle structurelle d’absorber et de répartir les différentes contraintes exercées sur le corps. C’est en particulier cette fonction qui nous intéresse dans le cadre des sports équestres, mais aussi de toutes pratiques sportives demandant la maitrise de l’équilibre posturale et de la coordination. Que vous pratiquiez l’équitation, l’escalade, le paddle board, la slackline, la gymnastique, le yoga, le ski ou le roller blade, en principe, plus votre corps est libre de tensions menant à des asymétries posturales, plus il est possible d’être performant, mais également, d'éviter les blessures.


Des diaphragmes souples et adaptatifs pour éviter les blessures


Effectivement, à force de cumuler des expériences physiques ou émotionnelles ayant resserrer les tissus du corps et plus spécifiquement les fibres musculaires des différents diaphragmes, plus le corps perd sa marge de manœuvre pour s’adapter dans les mouvements. Les tensions tissulaires évoluent en asymétries posturales qui restreignent le corps petit à petit et de façon insidieuse. Éventuellement, les inconforts physiques, la douleur ou les blessures peuvent survenir. Une blessure sportive n’est souvent pas que le fruit du hasard, mais bien une demande physique supplémentaire, en effort ou en mouvement, qui sature la capacité du corps à s’adapter. Au point de rupture, c’est la blessure.


Bien que les manipulations ostéopathiques de l’étude de cas de ce projet visaient à améliorer la précision, la souplesse et la stabilité posturale essentielles à la pratique des sports équestres, permettons-nous d’extrapoler que les sportifs en tout genre pourraient bénéficier de l’assouplissement des diaphragmes par un ostéopathe. Gagner en souplesse tissulaire profonde et retrouver sa capacité d’adaptation posturale est d’ailleurs souhaitable pour la population en général afin d’accomplir des tâches physiques sans risque de blessure.

CORPS EN MAIN - OSTÉOPATHIE - SPORT - MUSCLES - ÉQUILIBRE - SOUPLESSE

Mon corps possède plus d'un diaphragme?!


Le protocole de ces séances ostéopathiques ciblait trois des cinq diaphragmes du corps reconnus par le monde ostéopathique. Cinq, c’est surprenant n’est-ce pas ? Il est vrai qu’on associe généralement le terme diaphragme qu’à celui thoraco-lombaire. C’est tout de même le plus connu et le plus important. Il est central dans la structure de notre corps et toutes les chaînes musculaires y transitent. Il est aussi le muscle inspirateur principal et essentiel. Toutefois, le terme diaphragme désigne une cloison transversale séparant deux cavités. Les diaphragmes jouent sont les régulateurs du débit des fluides, des ouvertures, des pressions ou des tractions entre deux cavités contiguës du corps.


D’un point de vue structurel, les diaphragmes assurent une certaine continuité des tissus conjonctifs, liant ainsi les portions sus et sous-jacentes du corps ou le côté gauche au côté droit du corps. Les diaphragmes ont donc une certaine influence dans l'harmonisation de l'ensemble du système musculo squelettique. Les manipulations tissulaires de ce cette étude de cas ont donc porté sur les trois diaphragmes suivants : la tente du cervelet, le diaphragme thoraco-lombaire et le plancher pelvien. Les deux autres diaphragmes des cinq considérés dans la vision ostéopathique pour équilibrer les tensions du corps et ses compartiments sont le plancher bucco-lingual et la jonction cervico-thoracique.


Plus en détails : l’influence de l’ostéopathie sur les diaphragmes


Les cinq diaphragmes du corps sont constitués autant de muscles que de fascias. L’ostéopathe agit manuellement sur les contractures et les resserrements de ces derniers afin de récupérer la résilience du corps. Le fascia, aussi nommé tissu conjonctif, compose 70% du tissu humain et assure la continuité des structures entre elles dans le corps. Le fascia est un élément essentiel dans l’organisation du corps, permettant la continuité du réseau tissulaire, ainsi que la remodélisation des structures lors de l’auto contrainte, créée par la mobilisation du corps au quotidien. Ce tissu est composé de nombreuses cellules nécessaires à l’accomplissement de ses fonctions.


L’ostéopathie est une thérapie manuelle qui permet d’optimiser la mobilité des structures du corps ainsi que de créer une harmonie entre celles-ci. Selon la théorie fondamentale de l’ostéopathie, une perte d’élasticité d’un tissu peut diminuer la vascularisation de la région affectée et par conséquent influencer le bon fonctionnement de cette structure. La théorie de la continuité tissulaire dans le corps par le tissu conjonctif s’applique également aux dysfonctions tissulaires, résultant en perte de mobilité dans les régions environnantes du corps.

CORPS EN MAIN - OSTÉOPATHIE - SPORT - POSTURE - TONUS - ÉQUILIBRE

Et pour conclure


En somme, peu importe le résultat recherché par une personne consultant un ostéopathe, ce dernier suivra les notions fondamentales qu’il a appris pour intervenir de la manière la plus efficace. Le but de chacune de ses manipulations est encore et toujours de redonner souplesse, mobilité et capacité de glissement aux tissus et aux différentes structures du corps. Il sera toujours pertinent de consulter en ostéopathie pour contribuer au maintien d’un bon fonctionnement mécanique et physiologique du corps autant pour un sportif de haut niveau, un sportif occasionnel qu’une personne plus sédentaire.



par Frédérique Martel, Ostéopathe D.O. chez CORPS EN MAIN . Boucherville, avec la participation de Brigitte Dubuc, Ostéopathe D.O. propriétaire


||| Mise en garde ||| L'ostéopathe ne se substitue en rien à votre médecin de famille. Référez-vous à l'opinion de votre omnipraticien pour une condition de santé particulière. Vous pourriez consulter un physiothérapeute si votre état nécessite un plan d'exercices personnalisés ou une réadaptation physique. L'ostéopathe, par une intervention manuelle précise des tissus du corps, ne prétend pas guérir les gens, mais plutôt les soutenir dans leur recherche de bien-être face à un inconfort physique de tout ordre.


Inscrivez-vous à notre Infolettre et recevez nos derniers articles : cliquez ici!

0 vue