top of page

NOTRE BLOGUE
en ostéopathie et plus encore!

  • CORPS EN MAIN ostéopathie

Douleur au nerf sciatique : comment la soigner ou la prévenir ?

Dernière mise à jour : 3 avr.


«J’ai mal à mon sciatique!». Cette expression commune, nous l’entendons plusieurs fois par semaine de la bouche de nos clients. Nos clients veulent ainsi désigner l’irritation douloureuse qu’ils ressentent à la fesse et derrière la cuisse ou la jambe. Ce genre de douleur irradiant du bas du dos vers la jambe pourrait être diagnostiqué par un médecin ou un physiothérapeute comme une sciatalgie. Saviez-vous qu’une sciatalgie n’est présente que dans 5 % des cas de douleurs au bas du dos ? En clinique, un ostéopathe pourra déterminer avec une série de tests manuels si le client présente une probable sciatalgie, sans toutefois poser un diagnostique. Son impression clinique ainsi déterminée, il pourra mieux orienter son intervention manuelle, cherchant à soulager son client de la manière la plus efficace.


Ostéos pour nerfs sciatiques à Montréal.

Deux sciatiques et une sciatalgie : ouch !


La sciatalgie est une douleur qui se manifeste le long du trajet du nerf sciatique. Nous possédons tous 2 nerfs sciatiques, soit un dans chacune des jambes. Aviez-vous réalisé qu’il s’agit du nerf le plus long et le plus épais du corps humain? Chacun des nerfs est presqu’aussi large qu’un doigt. Les nerfs sciatiques sont formés de 5 racines nerveuses provenant des vertèbres lombaires et sacrées situées au bas de la colonne vertébrale. Ils traversent ensuite les muscles fessiers et l’arrière de la jambe, puis se divisent derrière le genou pour terminer leur course aux pieds.


Rougeur sur la jambe et ostéopathie, des soins ostéopathique pour soulager la rouleur sur le plateau.

Le nerf sciatique contrôle la motricité ainsi que la sensibilité de la partie inférieure du corps (1). Ce nerf peut être irrité ou comprimé, provoquant une douleur intense dans la fesse, se poursuivant parfois à l’arrière de la jambe et allant même jusqu’au pied. Cette douleur est souvent caractérisée par une sensation de coup de poignard et/ou de brûlure; elle peut également s’accompagner d’engourdissements. Lorsqu’on présente un tel portrait symptomatique, habituellement présent d’un seul côté, à peu de choses près, on peut parler de «sciatalgie». À noter que les ostéopathes peuvent donner leur impression clinique sans toutefois émettre de diagnostique.


Quelles sont les causes possibles d’une sciatalgie ?


La compression du nerf à sa sortie de la colonne vertébrale (compression de la racine nerveuse)

Cette compression peut être causée par certaines pathologies musculo squelettiques comme une hernie discale ou une sténose du canal vertébral. Une perte de mobilité du sacrum ou encore une limitation mécanique d’une vertèbre lombaire peut également gêner le nerf à sa sortie de la colonne vertébrale, engendrant des symptômes de sciatalgie.


La compression du nerf sciatique le long de son trajet dans le membre inférieur

Comme mentionné plus haut, après son émergence de la colonne vertébrale, le nerf sciatique suit un trajet particulier en arrière de la jambe. Le nerf sciatique en tant que tel peut être comprimé par certains muscles ou autres structures myofasciales. Par exemple, le nerf sciatique passe sous le muscle piriforme, également nommé muscle pyramidal. Ce muscle, du groupe des pelvi-trochantériens, relie spécifiquement le sacrum à l’articulation de la hanche. Une tension maintenue de façon plutôt chronique dans ce muscle peut aboutir à une douleur sciatalgique.


Comment l’ostéopathe intervient pour soulager une sciatalgie ?


Premièrement, l’ostéopathe s’assurera de bien comprendre l’apparition des symptômes pour aider le client efficacement et prudemment. L’ostéopathe fera ensuite un bilan de toutes les structures osseuses, musculaires et fasciales qui pourraient être à l’origine des symptômes de la sciatalgie. Par ailleurs, l’ostéopathe devrait se garantir d’écarter tous signes et symptômes lui indiquant la présence d’une pathologie importante. Par exemple, un test orthopédique signalant un signe de Lasègue positif pourrait indiquer une compression nerveuse à sa racine (2). Dans ce cas de figure, il sera important que l’ostéopathe réfère le client en médecine pour une évaluation par imagerie médicale ou autres. Si la condition physique du client apparaît sécuritaire, l’ostéopathe pourra intervenir manuellement tout en conservant une vigilance dans ses gestes, surtout lorsque le tableau des symptômes est aigü.


Lors de son intervention thérapeutique manuelle, l’ostéopathe s’assurera, entre autres, de rendre à la colonne lombaire, aux articulations sacro-iliaques et aux membres inférieurs leur mobilité fonctionnelle. En libérant ainsi les structures lombo-sacrées, l’ostéopathe pourra aider à limiter ou à enrayer la compression nerveuse. La spécificité de l'intervention ostéopathique, versus d'autres disciplines, c'est que pour améliorer la mobilité d'une zone, elle considère non seulement la zone immédiate mais également d'autres structures liées mécaniquement, de près ou de loin, à cette zone. C'est parfois surprenant, mais souvent la clé de la solution.


Soulagement ostéopathique de la douleur au nerf sur le Plateau Mont-Royal

Pour appuyer les améliorations apportées par la thérapie manuelle ostéopathique, plusieurs exercices peuvent être proposés pour aider le nerf sciatique à retrouver sa liberté de glissement entre les structures. Des exercices de mobilité articulaire, d’étirement, d’auto massage musculaire ou encore de glissement neural font partie de cette panoplie. D’ailleurs, des exercices appropriés et personnalisés à la condition du client peuvent être planifiés par des thérapeutes formés pour ce faire. Un physiothérapeute, un kinésiologue ou encore un thérapeute du sport, comme l’auteure de cet article (également ostéopathe), peut seconder le client de façon professionnelle.


Comment peut-on prévenir une douleur au sciatique ?


De par sa vision globale du corps humain, l’ostéopathe peut proposer des visites préventives où il vérifiera toutes limitations mécaniques qui pourraient engendrer des problèmes fonctionnels et éventuellement, des douleurs. Un bilan ostéopathique complet est avantageux pour comprendre la mécanique du corps dans son ensemble. Ce bilan peut révéler des zones insoupçonnées à relâcher manuellement pour éviter que d’autres zones mécaniquement liées entrent en compensation et deviennent douloureuses. Dans tous les cas, l’ostéopathe est toujours soucieux de bien comprendre la biomécanique du corps pour limiter les torsions et les compressions, spécialement celles pouvant affecter la colonne vertébrale et le bassin. L’idée est de préserver l’intégrité de la moelle épinière et des nerfs, car une fois comprimées ou lésés, la douleur peut être intolérable et longue à se dissiper. C’est pourquoi la prévention ostéopathique est toujours une option souhaitable à considérer.


Les étirements pour les nerfs sur le plateau.

Par ailleurs, pour maintenir un état optimal du corps, l’ostéopathie se combine très bien avec un programme de renforcement musculaire. L’ostéopathe est capable de relâcher les structures manuellement, mais il ne peut redonner du tonus musculaire où il en manque. Dans plusieurs des cas, il s’avère nécessaire de bien stabiliser et protéger les articulations lombo-sacrées ainsi que celles des membres inférieurs par un travail spécifique sur le tonus musculaire. Encore une fois, comme nommé plus haut, des professionnels sont bien attitrés pour proposer un programme personnalisé pour atteindre des objectifs de prévention et de maintien pour une condition musculosquelettique particulière.




par Florence Bacon, Ostéopathe I.O. et Thérapeute du sport agréée, CAT(C) chez CORPS EN MAIN . Clinique d'ostéopathie au Plateau-Mont-Royal à Montréal, avec la participation de Brigitte Dubuc, Ostéopathe D.O. propriétaire et Thérapeute en relation d'aide, clinique d'ostéopathie au Plateau-Mont-Royal à Montréal, près de Rosemont et clinique d'ostéopathie à Boucherville et en ligne.


Référence


N.B. L’auteure de cet article est à la fois ostéopathe I.O. et thérapeute du sport, ce qui lui confère la capacité d’offrir un suivi thérapeutique complet en ce qui concerne la problématique de la sciatalgie.


||| Mise en garde ||| L'ostéopathe ne se substitue en rien à votre médecin de famille. Référez-vous à l'opinion de votre omnipraticien pour une condition de santé particulière. Vous pourriez consulter un physiothérapeute si votre état nécessite un plan d'exercices personnalisés ou une réadaptation physique. L'ostéopathe, par une intervention manuelle précise des tissus du corps, ne prétend pas guérir les gens, mais plutôt les soutenir dans leur recherche de bien-être face à un inconfort physique de tout ordre.





Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page