OSTÉOPATHIE

Boucherville :

550 boul. de Mortagne, suite 390

Montréal :

4209 rue Saint-Hubert, suite 2A

Suivez-nous 

  • FaceBook de Corps en Main
© 2016 par Brigitte Dubuc   
Ostéopathie Boucherville – Montréal
  • Corps en Main OSTÉOPATHIE

Revisitons la fasciite plantaire et l'inflammation du tendon d'Achille à la manière de l'ostéopathie

Mis à jour : janv 15

J'ai récemment reçu à mon bureau une cliente qui se plaignait d'une douleur à la plante du pied (fasciite plantaire) et au tendon d'Achille. Cette douleur datait déjà de plusieurs mois. Bien que les traitements traditionnels puissent être efficaces pour régler ce genre de problème, dans son cas, cela n'avait malheureusement pas fonctionné. Ainsi, malgré deux infiltrations locales de cortisone et le port de nouvelles orthèses plantaires pour aider la dynamique du pied et la posture, cette dame avait vu peu de changement dans son état. Pour elle, la douleur persistait, elle était constante et particulièrement intense à la marche. Cela la faisait sentir très limitée dans ses activités quotidiennes et dans son besoin de bouger. Alors, cette femme a cherché d'autres avenues thérapeutiques et s'est finalement tournée vers l'ostéopathie, pour enfin atterrir dans mon cabinet.


Après trois visites en ostéopathie, à raison d'une par semaine, cette cliente a retrouvé le confort à 95%. Voici d'ailleurs comment elle en témoigne : « Après plusieurs mois de douleurs au talon, les bons soins de Brigitte m’ont redonné la possibilité de marcher sans douleurs. Après chacune de mes visites, je sentais la différence. Je lui en suis très reconnaissante. Merci 😊 Brigitte » Claire V., Boucherville.

Dans son cas, c'est en recherchant une cause physique plus globale, qui est plutôt l'optique de l'ostéopathie, que nous sommes arrivés après trois séances, à une résolution de l'irritation de son tendon d'Achille. Sans rien enlever aux autres modalités thérapeutiques offertes à la population, il est parfois avisé de rechercher la complémentarité des soins. Une approche plus locale pour contrer l'inflammation et la douleur peut souvent être suffisante, mais parfois, comme dans cet exemple, ce ne l'est pas. Pour certaines personnes, la clé du problème se trouve ailleurs. Parfois aussi, c'est la combinaison de différentes approches thérapeutiques qui améliorent ou solutionnent le motif de consultation.

Sur le plan ostéopathique, une douleur qui persiste malgré le recours à plusieurs interventions traditionnelles nous laisse présager qu'elle n'est peut-être qu'un messager. En effet, dans l'expérience clinique d'un ostéopathe et dans sa vision globale du corps, la douleur peut alors n'être qu'un signal d'alarme qui informe que l'équilibre physique est rompu. Toutefois, la cause de cette perte d'équilibre peut être située autre part qu'à la zone de douleur ressentie. C'est souvent ce que les ostéopathes perçoivent et c'est pourquoi ils recherchent dans tout le corps ce qui pourrait expliqué l'irritation ou l'inflammation qui engendre le symptôme douloureux dans une zone donnée.

Il faut savoir que l'ostéopathe s'intéresse à la globalité du corps en considérant toujours les interactions de ses différentes parties. Inspiré de l'anatomie fonctionnelle, il conçoit que la mécanique et le mouvement du corps s'exprime par des chaines myofasciales (muscles, tendons, tissus conjonctifs...). Ainsi, une restriction de glissement tissulaire dans une petite partie du corps peut nuire à la mouvance de toute une chaine myofasciale. L'irritation et la douleur subséquente causées par une telle limitation de glissement peut se manifester autant tout près de cette restriction comme plus loin, voir même à l'autre extrémité de la chaine myofasciale.

Dans le cas de cette cliente, des restrictions myofasciales majeures étaient situées du même côté du corps que la douleur à son pied, mais bien éloignées, soit à la taille et au crâne. Cela peut paraître surprenant, mais c'est souvent ce type de lien myofascial qui est observé en ostéopathie. C'est d'ailleurs en constatant des améliorations notables chez les gens qui consultent en ostéopathie qu'il est possible de bâtir une confiance en cette approche alternative. De plus, lorsque la solution au motif de consultation se trouve dans ce type de limitation de mobilité tissulaire, les changements positifs peuvent se faire sentir rapidement et sont le plus souvent durables.

Puisque la source du problème peut se trouver partout dans le corps, la dénicher est complexe et nécessite une attention particulière de la part de l'ostéopathe. C'est par une recherche exhaustive et non-confinée à une seule partie du corps que l'ostéopathe arrive à trouver une solution holistique aux motifs de consultation qui n'ont parfois pas trouvé résolution avec d'autres modalités thérapeutiques.

Lors de la première rencontre, l'ostéopathe questionne l'historique de la personne. Inspiré de cette cueillette d'informations et de sa grande capacité de perception de la matière vivante, l'ostéopathe cherche manuellement les rétractions des tissus conjonctifs qui peuvent engendrer des compensations douloureuses. Le but est de retrouver un glissement adéquat entre les différentes couches de tissus du corps qui permet le mouvement libre et qui engendre le moins de friction possible, pour éviter ainsi la venue d'irritation, d'inflammation et donc de douleur.

par Brigitte Dubuc, Ostéopathe D.O. et Propriétaire


#Fasciiteplantaire #Inflammationpied #Tendinite #TendondAchille


Mise en garde: L'ostéopathe ne se substitue en rien à votre médecin de famille. Pour des conseils sur une condition de santé particulière ou pour une recherche d'un diagnostique médical, veuillez vous référer à votre médecin praticien. L'ostéopathie ne prétend pas guérir, mais plutôt soutenir les personnes dans leur inconfort physique. Aussi, l'ostéopathie est une approche manuelle qui se différencie de la physiothérapie ou de la chiropratique par une philosophie et une application qui lui est propre.